Diabète de type 2 – Une piste thérapeutique se précise

Diabète de type 2 – Une piste thérapeutique se précise

0 14

Vous devez avoir un compte validé sur le site de la revue Diabète et Obésité. .


Abonnez-vous à la revue !
Accès complet aux sites Internet santé : Archives des revues, lecture en ligne, contenus réservés


Inscrivez-vous gratuitement
Accès restreint aux sites Internet santé sans un abonnement à une revue !

Des chercheurs de l’Institut des maladies métaboliques et cardiovasculaires (Inserm/UT3 Paul Sabatier) sous la direction de Dominique Langin, développent une stratégie thérapeutique utilisant les propriétés de la lipase hormono-sensible (LHS). De façon inattendue, ils ont observé que l’effet bénéfique d’une diminution de LHS n’était pas, comme attendu, dû à un moindre relargage d’acide gras. Elle s’explique par une synthèse accrue d’acide oléique, l’acide gras majoritaire de l’huile d’olive. Il a également été découvert l’existence d’une interaction physique entre la LHS et un facteur de transcription responsable de la synthèse d’acides gras, le facteur ChREBP. La LHS, en s’y liant, bloque son activité. Ainsi, une diminution de la LHS conduit à la libération de ce facteur dans le noyau, favorisant son activité, la synthèse d’acide oléique et la sensibilité à l’insuline. Des résultats préliminaires indiquent qu’un inhibiteur connu de la LHS bloque l’interaction avec ChREBP. Ces données ouvrent donc la voie aux développements de molécules ciblant cette interaction. En collaboration avec le groupe pharmaceutique international, AstraZeneca, les chercheurs toulousains testent à présent différentes approches pour bloquer l’interaction entre la LHS et ChREBP. À terme, ce projet pourrait conduire au développement de nouveaux médicaments pour traiter le diabète de type 2. Ces travaux sont publiés dans la revue Nature Metabolism.

MC d’après le communiqué de l’Inserm et de l’université Toulouse III – Paul Sabatier du 5 décembre 2018.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire