L'expertise pratique en diabétologie

La ghréline : physiologie et perspectives thérapeutiques

La ghréline, découverte il y a une dizaine d’années, est un acteur primordial de la régulation de la prise alimentaire. Cette hormone régule la balance énergétique en favorisant la prise alimentaire, en augmentant la masse grasse et en limitant la dépense d’énergie. Comme la ghréline est la seule hormone décrite possédant un effet orexigène, elle a focalisé l’attention du monde scientifique, notamment dans le domaine de la recherche sur l’obésité. La ghréline a ainsi trouvé sa place, à côté de la leptine ou de l’insuline, parmi les signaux renseignant notre système nerveux central sur l’état et la disponibilité des réserves énergétiques de l’organisme. Les données scientifiques des dernières années attribuent à la ghréline de multiples fonctions physiologiques telles que la régulation de l’homéostasie du glucose ou de la récompense alimentaire. La découverte et la compréhension de celles-ci sont à même de permettre le développement de nouvelles approches thérapeutiques dans les domaines de l’obésité, des troubles du comportement alimentaire ou encore du diabète de type 2.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Diabète & Obésité.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles