L'expertise pratique en diabétologie

L’aménorrhée chez les femmes obèses

Est-elle un syndrome des ovaires polykystiques ?

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) est le plus fréquent des problèmes ovariens chez la femme préménopausée (1-3). En fonction de la population étudiée, 20 à 69 % des femmes avec un SOPK sont obèses, et indépendamment de l’obésité, les femmes avec un SOPK ont une accumulation intra-abdominale de tissu adipeux (4-6).

La lecture de ce dossier est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez ce dossier

Ajoutez ce dossier à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Diabète & Obésité.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles