L'expertise pratique en diabétologie
 

L’insulino-résistance musculaire : Une multitude de facteurs en cause et autant de pistes thérapeutiques

Editorial

Nous savions l’importance de la résistance à l’insuline dans l’élévation de la glycémie. Nous pensions qu’une alimentation riche en lipides saturés et une activité physique insuffisante la favorisaient. J Rieusset nous en dit beaucoup plus. L’étape clé du processus est identifiée, c’est au niveau de la phosphorylation d’IRS1 que se trouve la panne. De nombreux mécanismes y contribuent, l’inflammation systémique ou celle du muscle, la typologie des acides gras dans les cellules musculaires, la qualité des mitochondries ou du réticulum endoplasmique, les communications entre organelles cellulaires et le stress oxydant. Ce sont beaucoup d’acteurs sur la même étape clé. Ce sont aussi beaucoup d’espoirs que représentent les traitements ciblés qui voient le jour.
Bonne lecture
Pr Patrick Ritz, CIO et CHU de Toulouse

P. Ritz déclare ne pas avoir de liens d’intérêts

L’insulino-résistance musculaire, une multitude de facteurs en cause et autant de pistes thérapeutiques
Les organites intracellulaires au coeur de l’insulino-résistance musculaire

L’insulino-résistance musculaire est une altération métabolique majeure, associée à l’obésité et au syndrome métabolique, et qui précède de plusieurs années le développement du diabète de type 2. Les mécanismes impliqués sont complexes et encore mal compris. Identifier les facteurs participant aux altérations de la signalisation de l’insuline dans le muscle est un enjeu important pour identifier de nouvelles pistes thérapeutiques dans les maladies métaboliques.

Résumé
Le muscle squelettique est le principal tissu responsable de la captation du glucose en réponse à l’insuline et, par conséquent, une cible majeure de l’insulino-résistance associée à l’obésité et au diabète de type 2. L’environnement nutritionnel, notamment l’apport excessif en lipides, joue un rôle important dans les altérations fonctionnelles du muscle squelettique. Durant cette décennie, de nombreux travaux ont tenté de mieux comprendre les mécanismes moléculaires de l’insulino-résistance musculaire dans le but de trouver de nouvelles stratégies pour améliorer l’homéostasie glucidique. L’ensemble de ces travaux pointe un rôle majeur du stress métabolique intracellulaire dans les effets délétères des lipides sur l’homéostasie de deux organites métaboliques clés dans la cellule, la mitochondrie et le réticulum endoplasmique (RE), qui pourrait participer et/ ou entretenir les altérations de la signalisation de l’insuline. Dans cette revue sont résumées les connaissances actuelles sur les mécanismes moléculaires de l’insulino-résistance musculaire et, plus spécifiquement, le rôle des altérations mitochondriales, du stress oxydant, du stress du RE et de l’inflammation dans les défauts d’action de l’insuline dans le muscle. Les pistes actuelles pour améliorer la sensibilité à l’insuline et le métabolisme du muscle sont également abordées.

La lecture de ce dossier est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez ce dossier

Ajoutez ce dossier à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Diabète & Obésité.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles