L'expertise pratique en diabétologie

Obésité et craniopharyngiome

L’obésité hypothalamique est une complication fréquente et grave du traitement des craniopharyngiomes. Sa physiopathologie est complexe faisant intervenir, en plus des lésions des noyaux hypothalamiques impliqués dans la prise alimentaire, des troubles de la sécrétion de l’insuline mais aussi une diminution de la dépense énergétique. Cette physiopathologie complexe explique, pour une part, la difficulté de prise en charge de cette obésité qui est particulièrement résistante aux règles hygiéno-diététiques. Les approches pharmacologiques sont jusque-là restées peu convaincantes. Des perspectives intéressantes pourraient être représentées par les analogues du Glucagon Like Peptide-1 (GLP-1). Cette obésité particulière doit, dans tous les cas, conserver toute notre attention tant pour la compréhension des mécanismes physiopathologiques que pour sa prise en charge.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Diabète & Obésité.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles