Site professionnel spécialisé en Diabète et Obésité

Utilisation des substrats énergétiques par les fibres musculaires

Les acides gras (AG) oxydés par les muscles actifs pendant l’exercice proviennent de différentes sources : AG issus de la lipolyse du tissu adipeux, des lipoprotéines de très basse densité, et des tri-glycérides intramyocellulaires. L’oxydation des AG augmente progressivement jusqu’à des intensités modérées d’exercice puis diminue à des intensités plus élevées (> 70 % de la consommation maximale d’oxygène). Même si certaines hypothèses ont été proposées pour expliquer ce phénomène, les mécanismes précis demeurent mal compris. De plus, la contribution des différentes sources de lipides et de glucides à l’approvisionnement en énergie pendant l’exercice dépend de plusieurs facteurs tels que l’intensité, la durée, et l’état nutritionnel du sujet. Dans cette revue, nous décrirons les principaux mécanismes physiologiques et moléculaires impliqués dans la sélection de substrats au repos et à l’exercice chez le sujet de poids normal et obèse.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Diabète & Obésité.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles