Site professionnel spécialisé en Diabète et Obésité

C’est le syndrome métabolique qui est néphrotoxique, et non l’obésité en soi

Pour les plus âgés d’entre nous, le syndrome métabolique ce fut d’abord le syndrome X ou le syndrome de Reaven que nos collègues anglo-saxons appelaient aussi dealy quartet. L’obésité y était un facteur prépondérant avant que les définitions ne s’affinent progressivement entre 1998 et 2005 orchestrées par l’OMS1, l’AACE2, l’IDF3, le NCEP-ATP III4, l’AHA/NHLBI5… Pour ceux qui serait intéressés, un papier du BMC medicine (1) en a d’ailleurs retracé brièvement l’histoire.

1. Organisation mondiale de la santé ; 2. American association of clinical endocrinology ; 3. International diabetes federation ; 4. National cholesterol education program adult treatment panel III ; 5. American heart association/National heart, lung, and blood Institute

 

Les risques de morbi-mortalité

L’intérêt de connaître et de repérer ce regroupement de facteurs cliniques et métaboliques, dont la prévalence dans la population générale est estimée à 34 %, repose sur son association significative avec de nombreux risques de morbi-mortalité :

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Diabète & Obésité.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles