L'expertise pratique en diabétologie

Insulinorésistance et grossesse

Pendant la grossesse, l’insulino-résistance chez la mère induit des désordres métaboliques. L’hyperglycémie a un lourd retentissement sur le fœtus conduisant à des avortements, des anomalies congénitales, des morts in utero, des macrosomies et des traumatismes à l’accouchement.

 

Effets de la metformine

La metformine diminue l’insulinorésistance. Elle exerce son effet métabolique en activant l’AMP-kinase. La cellule passe d’un état anabolique à un état catabolique. Elle reproduit un effet de famine à l’échelle cellulaire. Elle agirait ainsi sur l’insulino-résistance et la glycémie chez la femme enceinte (Encadré 1).

 

Intérêts de la metformine

De plus, sa bonne tolérance, l’absence de toxicité, l’absence d’hypoglycémies, son faible coût, les facilités de stockage expliquent que la metformine soit utilisée dans de nombreux pays (hors Europe) pendant la grossesse dans trois situations :
le diabète gestationnel (DG), seule ou combiné à l’insuline ;
chez la femme enceinte obèse, dans l’intention de prévenir une prise de poids excessive, une macrosomie ou un DG ;
chez la femme SOPK enceinte, en prévention d’avortements précoces, de DG, de prééclampsies ou de prématurité.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Diabète & Obésité.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles