Site professionnel spécialisé en Diabète et Obésité

Hypertension artérielle résistante et diabète : les modalités de la prise en charge

Les patients diabétiques ont une rigidité artérielle accrue par rapport aux patients non diabétiques (1). La traduction clinique de cette rigidité artérielle accrue est une pression artérielle systolique plus difficile à contrôler. Plusieurs méta-analyses ont montré qu’il était rare que les cohortes de patients diabétiques de type 2 inclus dans des essais thérapeutiques évaluant des antihypertenseurs aient une pression artérielle systolique moyenne inférieure à 140 mmHg (2). On considère qu’environ 50 % des diabétiques présentent une hypertension artérielle et ont donc une indication à l’instauration d’un traitement antihypertenseur.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Diabète & Obésité.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles