L'expertise pratique en diabétologie
 

Un traitement pharmacologique de l’obésité : c’est pour quand ?

À force de ne pas les prescrire, j’oublie qu’il pourrait y avoir des traitements pharmacologiques de l’obésité. Hormis l’orlistat (et son cousin Alli®), la France est dans une situation exceptionnelle et se situe entre les États-Unis où la Food and Drug Administration (FDA) autorise la phentermine, l’association phentermine/topiramate, la lorcaserine, l’association bupropion/naltrexone et le liraglutide, et l’Europe où l’Agence européenne des médicaments (EMA) a autorisé les mêmes médicaments sauf lorcaserine et l’association phentermine/topiramate. Pourtant, l’innovation est riche. Cette mini-revue fait le point sur les drogues développées et celles en développement.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Diabète & Obésité.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles