Site professionnel spécialisé en Diabète et Obésité

La cellule bêta : lieu d’intérêt majeur pour de nouvelles cibles thérapeutiques 

Lors de cette édition de l’ADA, de nombreuses sessions ont été consacrées à la cellule bêta dont les mécanismes de fonctionnement sont étudiés à différents niveaux afin de trouver des solutions thérapeutiques à des stades précoces de la pathologie diabétique dans les diabètes de type 1 et 2.

Évolution de la cellule bêta

Comme l’ont rappelé plusieurs intervenants, dont Stacy Weaver de l’Indiana Univerty School of Medecine, les altérations et anomalies de la cellule bêta (C Bê) et des îlots pancréatiques existent bien avant l’apparition du diabète clinique (Weaver SA et al, ADA 2021). L’évolution se fait sur plusieurs années parfois, après  un stress immun, auto-immun ou toxique. La figure 1 représente cette évolution en différents stades.

Figure 1 – Différents stades évolutifs de la cellule bêta et du diabète (Diabetes Care 2011, ADA). 

Les prédispositions génétiques

Le diabète de type 1 (DT1) est une maladie auto-immune, pour laquelle il y a des prédispositions génétiques, dans lesquelles sont retrouvés des anticorps anti-insuline GAD65, IA-2bêta et ZnT8 et ayant un lien possible avec une infection virale.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Diabète & Obésité.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles