L'expertise pratique en diabétologie

Le cerveau des diabétiques : de nouvelles pistes dans le domaine de l’insulinosensibilité cérébrale

Le cerveau du diabétique intéresse cliniciens et biochimistes depuis plusieurs années. L’identification de récepteurs du GLP-1 dans l’hypothalamus (1) et leur rôle possible dans certaines pathologies neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson) ont ainsi fait l’objet de nombreux travaux présentés notamment à l’EASD de 2016 et 2019. Cette année, d’autres pistes viennent d’être tracées dans le domaine de l’insulinosensibilité cérébrale. 

 

Effet de la CRP sur le cerveau

La CRP

Nous utilisons tous le dosage de la CRP en clinique quotidienne pour diagnostiquer et surveiller les problématiques infectieuses ou inflammatoires de nos patients. Depuis plusieurs années, nous savons aussi que les taux sanguins de cette protéine peuvent être modulés par d’autres circonstances cliniques telles que l’obésité, l’hypertension artérielle, les dyslipidémies, le traitement par statines, l’insulino-
résistance, le stress oxydatif et qu’ils peuvent également dépendre de paramètres moins palpables tels que le terrain génétique, l’environnement ou les facteurs socio-économiques…

 

L’étude

En raison du lien de cette protéine inflammatoire au diabète, à l’obésité et aux maladies cardiovasculaires, une équipe chinoise s’est interrogée sur ses possibles effets cérébraux. Leur étude pose l’hypothèse d’une implication active de la CRP dans la régulation énergétique et le métabolisme du glucose cérébral. 

Pour le démontrer, ce laboratoire de Chongqing est parti de rats Sprague-Dawley rendus secondairement KO pour le codage de la CRP. Quatre bras ont surveillé rats normaux ou rats mutés, exposés à une alimentation normale ou hypercalorique.

 

Résultats

Le volume alimentaire, le métabolisme thermique central et la prise de poids

Les résultats montrent que, lors d’un repas normocalorique, aucune différence ne peut être observée entre les animaux normaux et ceux CRP/KO, tant en matière de prise de poids, de prise alimentaire que de température centrale. 

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Diabète & Obésité.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles