L’hypertension artérielle de l’obèse : les stratégies de perte de poids ont-elles...

L’hypertension artérielle de l’obèse : les stratégies de perte de poids ont-elles un impact sur l’équilibre tensionnel ?

[numéro] Diabète & Obésité N° 95 – Février 2016 [par] Dr Mohammed Barigou | Pôle cardiovasculaire et métabolique, Centre hospitalier universitaire de Toulouse

Vous devez avoir un compte validé sur le site de la revue Diabète et Obésité. .


Abonnez-vous à la revue !
Accès complet aux sites Internet santé : Archives des revues, lecture en ligne, contenus réservés


Inscrivez-vous gratuitement
Accès restreint aux sites Internet santé sans un abonnement à une revue !

Vous bénéficiez de la lecture en ligne de l'article.

L’hypertension artérielle est le co-facteur de risque cardiovasculaire le plus prévalent dans la population obèse. Les mécanismes pathogéniques liant HTA et obésité sont multifactoriels, et imparfaitement élucidés, impliquant en partie une augmentation de l’activité sympathique et du système rénine angiotensine aldostérone ainsi qu’une plus grande rigidité artérielle. La résistance au traitement antihypertenseurs est plus fréquente chez les obèses et dénote d’un haut risque d’événements cardiovasculaires dans cette population.
La prise en charge de cette hypertension artérielle relève de l’usage de traitements antihypertenseurs protecteurs au plan cardiovasculaire tels que les inhibiteurs du SRA.
Plusieurs études ont démontré que les différentes stratégies de perte de poids, règles hygiénodiététiques ou chirurgies bariatriques, permettent d’améliorer le contrôle tensionnel et, dans certains cas, une rémission totale de l’hypertension artérielle. Cependant, cet effet n’étant pas constant, d’autres études sont en cours visant à définir les déterminants du contrôle, voire de la rémission de l’HTA par les chirurgies bariatriques.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire