L'expertise pratique en diabétologie
 

Quelle place pour les sulfamides hypoglycémiants en 2017 ?

Les sulfamides hypoglycémiants occupent aujourd’hui une place de choix dans les recommandations françaises. Ils sont ainsi positionnés après la metformine dans la stratégie thérapeutique préconisée par la HAS (1). Ce choix est justifié par l’efficacité de cette association, son faible coût et le recul dont nous disposons quant à ces molécules. Mais à l’heure des âpres discussions avec les autorités de santé pour la commercialisation de nouvelles classes thérapeutiques pour lesquelles sont exigées de solides données d’efficacité, d’évaluation médico-économique et surtout de sécurité cardiovasculaire, qu’ont démontré les sulfamides ? Faut-il revoir leur positionnement ?

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Diabète & Obésité.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles