L'expertise pratique en diabétologie

Risque cardiovasculaire – SFDT1 : un protocole de recherche sans précédent

Le 150e patient a rejoint la cohorte SFDT1 mise en place par la Société francophone du diabète (SFD) et la Fondation francophone pour la recherche sur le diabète (FFRD). L’ambition est d’en inclure à terme 15 000 afin de les suivre pendant 30 ans. L’objectif principal de cette vaste étude est de mieux comprendre les complications cardiovasculaires développées par les personnes souffrant d’un diabète de type 1. Le rôle joué dans l’apparition du surrisque cardiovasculaire par les hypoglycémies et hypoglycémies sévères, mais aussi par les variations de glycémie, seront au cœur de l’étude. La cohorte SFDT1 ne se limitera pas à l’analyse des facteurs purement médicaux et explorera également l’influence éventuelle de déterminants psychosociaux (anxiété, dépression, précarité, etc.). Pour ce faire, l’étude pourra s’appuyer sur la création d’une banque de prélèvements biologiques afin de mieux comprendre le rôle des facteurs génétiques et d’identifier de nouveaux facteurs biologiques, et bientôt s’appuyer sur l’ensemble des données de sécurité sociale de chaque patient. Enfin, une plateforme sécurisée en ligne sera accessible pour permettre aux patients de fournir des informations concernant leur état psychologique et social, leur qualité de vie ou encore leur vécu de la maladie. Cette cohorte bénéficie du soutien de plusieurs partenaires et donateurs industriels (Lilly, Abbott, Air Liquide, Sanofi, Novonordisk, Insulet).

MC d’après le communiqué de la FFRD et de la SFD du 14 octobre 2020.