L'expertise pratique en diabétologie

Risque de cancer du pancréas : après utilisation d’incrétines et/ou d’autres antidiabétiques oraux

C’est Reimar Thomsen, représentant le département d’épidémiologie clinique de l’université d’Aarhus au Danemark, qui dynamise la première des matinées dédiées aux incrétines lors du congrès de l’European Association for the Study of Diabetes (EASD)
2015. Pour réveiller l’auditoire et créer d’emblée une tension palpable dans la salle, il déclare n’avoir aucun conflit d’intérêts avec les laboratoires pharmaceutiques contrairement à la plupart des orateurs, suggérant de fait que son propos allait être enfin révélateur de résultats sûrs…

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Diabète & Obésité.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles