L'expertise pratique en diabétologie

Toxicités des thérapies ciblées utilisées en cancérologie

Une collaboration diabétologue/oncologue est indispensable

L’avancée des connaissances en physiopathologie des tumeurs en même temps que l’évolution de la recherche pharmacologique au cours des dernières dizaines d’années ont apporté un progrès majeur dans la prise en charge des cancers. L’apparition à la fin des années 1990 de thérapies ciblées a révolutionné le traitement des tumeurs solides avancées et a permis des gains notables de survie. Les thérapies ciblées présentent certaines toxicités identiques à celles observées avec les molécules de chimiothérapie “classique” (asthénie, mucite, toxicité digestive) et également d’autres toxicités spécifiques, notamment métaboliques, pulmonaires et cardiaques. En cancérologie digestive, la survenue possible de troubles métaboliques à type de diabète, d’hypercholestérolémie et d’hypertriglycéridémie a été retrouvée principalement dans deux classes médicamenteuses de thérapies ciblées : les inhibiteurs du Mammalian Target of Rapamycin et les inhibiteurs de tyrosine kinase. Un bilan préthérapeutique ainsi qu’un suivi clinico-biologique régulier en cours de traitement sont justifiés chez ces patients.

La lecture de ce dossier est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez ce dossier

Ajoutez ce dossier à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Diabète & Obésité.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles