L'expertise pratique en diabétologie

Fibrose hépatique et néphropathie diabétique : un possible lien ?

Depuis quelques années, différentes études (1-3) ont tenté d’associer néphropathie diabétique et stéatose hépatique sans apporter de conclusions très claires. La plupart des publications arguent de facteurs de risque communs tels que dyslipidémies, artériopathie, obésité omentale et facteurs thrombotiques inflammatoires, sans faire de vrai lien… Une équipe coréenne s’y est intéressée en suivant pendant 13 ans une importante cohorte de patients diabétiques de type 2.

 

La stéatose hépatique non alcoolique

Si la NAFLD (stéatose hépatique non alcoolique) peut affecter près de 30 % de la population générale, elle intéresse entre 60 et 70 % des patients diabétiques et/ou obèses. Elle est donc de découverte fréquente et ses potentialités évolutives graves, telles que la fibrose avancée ou la cancérisation, méritent un suivi régulier.

 

L’étude

Des chercheurs de l’université de Séoul ont ainsi analysé, de 2003 à 2016, les évolutions hépatiques et rénales délétères d’une cohorte de plus de 3 000 patients diabétiques de type 2.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Diabète & Obésité.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles