L'expertise pratique en diabétologie

Le système DBLG1TM de diabeloop : l’intelligence artificielle au service de l’insulinothérapie

L’entreprise grenobloise Diabeloop a reçu le prix du jury « Start-up 2018 » du Snitem (Syndicat national de l’industrie médicale) en juin dernier en présence de Madame Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé. L’occasion de revenir sur ce projet d’intelligence artificielle visant à reproduire automatiquement les fonctions du pancréas pour les diabétiques de type 1, avec Marc Julien, co-directeur général de la société avec Erik Huneker.

Erik Huneker et Marc Julien, co-directeurs généraux de Diabeloop.

Diabète & Obésité : Comment le système DBLG1TM fonctionne-t-il ?

Marc Julien : Le système quasi-automatise l’insulinothérapie. En pratique, le système fonctionne en boucle fermée : le capteur de taux de glucose envoie les données de glycémie à un terminal, autonome, qui contient l’algorithme. Ce dernier va alors calculer automatiquement les doses optimales d’insuline à délivrer et les transmettre à la patch pompe connectée qui les injectera. Les communications avec le terminal se font en bluetooth. L’ensemble des données est stocké sur un serveur très sécurisé (donlise nées médicales) avec possibilité de téléchargement. Avec la permission du patient, le médecin y aura également accès (Fig. 1).

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Diabète & Obésité.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles