Site professionnel spécialisé en Diabète et Obésité

Matrice alimentaire, classification NOVA : vers une évolution des recommandations nutritionnelles ?

Le panier occidental est souvent composé d’aliments industriels, ultra-transformés (boissons et produits sucrés, plats cuisinés industriels, snacks salés et sucrés…). Ces produits sont nommés comme responsables en partie de l’augmentation de l’obésité, et de maladies cardio-métaboliques. Ceci parce qu’ils véhiculent sucres libres, graisses saturées et peu ou pas de fibres. Or il semblerait que la seule composition en nutriments de ces aliments ultra-transformés ne soit pas l’unique explication du lien entre la “diète occidentale” et certaines maladies chroniques. Aussi, le degré de transformation des aliments, l’effet de l’industrialisation alimentaire et l’impact santé font l’objet depuis une décennie d’années d’études particulières qui ont conduit à une catégorisation singulière des aliments.

La classification NOVA

Un changement de paradigme

Cette classification des aliments, appelée NOVA (Tab. 1), date de 2014 et repose sur un changement de paradigme en nutrition (1). En effet, il ne s’agit plus de considérer l’aliment comme une somme de nutriments, mais comme une structure de composants qui interagissent.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Diabète & Obésité.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles