L'expertise pratique en diabétologie

Neuropathie périphérique et risques cardiovasculaires : de nouvelles perspectives de dépistage et de surveillance

La neuropathie périphérique du diabétique est depuis plusieurs années considérée comme un possible témoin de futurs risques cardiovasculaires. L’interrogatoire et l’examen clinique, qui permettent d’en faire facilement le diagnostic, pourraient alors ouvrir des perspectives de dépistage et de surveillance susceptibles de prévenir la survenue de graves comorbidités cardiovasculaires.

 

Lien entre neuropathie et complications cardiovasculaires

Le lien possible entre neuropathie périphérique du diabétique et apparition secondaire de complications cardiovasculaires est décrit depuis une quinzaine d’années. Lorsque l’atteinte neurologique est unique, sans répercussion locale vasculaire ou cutanée, la majoration du risque de morbidité cardiovasculaire (infarctus non mortel, AVC, revascularisation coronarienne, insuffisance cardiaque) est d’environ 30 % (1) (HR : 1,33 ; IC 95 % : 1,02-1,75 ; p = 0,04). Lorsque la neuropathie se traduit par des maux perforants plantaires et/ou des amputations périphériques, les risques ultérieurs de mortalité toutes causes (HR : 2,2 ; IC 95 % : 1,7-2,9) et cardiovasculaires (HR : 1,9 ; IC 95 % : 1,3-2,9) sont estimés encore plus importants (2).

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Diabète & Obésité.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles