L'expertise pratique en diabétologie

Oncologie et Covid-19 : le centre anti-cancer a été sanctuarisé

Diabète & Obésité  : Dans votre spécialité, qu’avez-vous changé dans votre pratique en raison de l’épidémie Covid-19 ?

Dr Souad Assaad : Au centre Léon Bérard, notre priorité, c’est le traitement du cancer. Il n’était pas question pour nous qu’il y ait un retard de prise en charge du cancer du fait de la pandémie. Très rapidement, nous avons sanctuarisé le centre en mettant en place un tri à l’entrée du centre avec des “gardes” que nous avons embauchés afin que ne rentrent que les patients. Les accompagnants ont été interdits, sauf en cas de dérogation faite par le médecin en charge (consultation d’annonce diagnostique ou de rechute, barrière de la langue, handicap, troubles cognitifs, fragilité…). Lors de la première vague, l’accès était également interdit aux chauffeurs de taxi, aux ambulanciers, etc. Il s’agissait d’éviter que le
Covid-19 ne se propage sur le Centre. Dès le début également, nous avons demandé le port du double masque, pour le personnel et pour les patients. Concernant la chirurgie, tout comme les endoscopies, les interventions ont été maintenues au maximum. N’ont été reportés que les patients pour lesquels cela n’engendrait pas un risque évolutif du cancer.

 

Une RCP cancer et Covid-19 a été créée, dans laquelle nous discutons une fois par semaine (ou plus si besoin) notamment de la reprise des traitements pour les patients Covid-19. Ils ont un suivi hebdomadaire (Ct-PCR, sérologie, clinique) afin de permettre cette reprise au plus tôt et de limiter une perte de chances. 

Diabète & Obésité  : Et concernant les patients atteints de cancer et du Covid-19 ?

Dr Souad Assaad : Du fait de la montée en charge de la pandémie, et de la nécessité d’une prise en charge infectieuse et oncologique, nous avons rapidement créé une unité Covid-19 pour nos patients atteints de cancer. Dans ce service, sous la responsabilité de trois médecins (deux pneumologues-oncologues et moi-même, hématologue et interniste), il s’agissait de prendre en charge l’infection Covid-19 de nos patients tout en maintenant la proximité avec leur oncologue médical. Cela permettait de décider du moment où nous pouvions reprendre les traitements par chimiothérapie, radiothérapie ou chirurgie. Parallèlement, nous avons créé des circuits dédiés pour la radiothérapie, pour l’imagerie (scanner, PET-scanner…) pour les patients positifs au Covid-19 afin de pouvoir continuer le suivi de leur cancer.

La lecture de ce dossier est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez ce dossier

Ajoutez ce dossier à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Diabète & Obésité.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles