L'expertise pratique en diabétologie
 

Perturbateurs endocriniens : influence en pratique clinique

Résumé

Les perturbateurs endocriniens sont des composés naturels ou de synthèse présents dans l’environnement quotidien et capables d’interférer avec les systèmes de régulation hormonale et d’induire des effets délétères sur la santé des individus : anomalies du développement et de la reproduction, cancers hormonodépendants, troubles métaboliques, pathologies thyroïdiennes, maladies neuropsychiatriques ou neurodégénératives. Un des challenges actuels est de limiter leur utilisation, en particulier dans des périodes critiques du développement (grossesse, enfants en bas âge).

Abstract: Endocrine disruptors: highlights for clinical practice

Endocrine disruptors are natural or synthetic compounds which are present in our daily environment. They are able to interfere with hormonal systems, leading to adverse health effects as defects of genital tract, reproductive disorders, hormone-dependent cancers, thyroid disorders and neuropsychiatric diseases. One of the current challenges is to limit their use, in particular in critical periods of development (pregnancy, very young children).

Considérations générales sur la perturbation endocrinienne

Les perturbateurs endocriniens environnementaux

Notre mode de vie actuel nous expose de manière croissante et quasi ubiquitaire à de nombreux produits chimiques, qu’ils soient considérés comme polluants ou non. Ce progrès “industriel” s’accompagne néanmoins de possibles effets délétères. Depuis le début des années 1960, de nombreuses observations chez l’animal ont mis en évidence des connexions possibles entre une exposition à certains produits chimiques et la survenue d’anomalies, notamment du tractus génital, en particulier dans les régions les plus industrialisées (1, 2). Les mêmes anomalies ont été décrites plus tard dans l’espèce humaine et le terme de perturbateur endocrinien environnemental (PEE ou EDC pour Endocrine Disrupting Chemicals) a été défini à la conférence de Wingspread en juillet 1991 (1, 2). La définition exacte du terme PEE n’est toujours pas consensuelle près de 30 ans plus tard, mais on considère globalement qu’une substance est un perturbateur endocrinien quand elle est capable d’interférer avec la synthèse, le stockage, la sécrétion, le transport, le métabolisme, la liaison ou l’action d’hormones endogènes naturellement produites par l’organisme et que cette interférence a pour conséquence un effet “adverse”, c’est-à-dire un effet nocif pour la santé, que ce soit à l’échelle de l’individu et/ou de la descendance, et ce, via un mode d’action parfaitement déterminé (3).

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Diabète & Obésité.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles