L'expertise pratique en diabétologie

Sleep extension is a feasible lifestyle intervention in free-living adults who are habitually short sleepers: a potential strategy for decreasing intake of free sugars? A randomized controlled pilot study

Al Khatib HK, Hall WL, Creedon A et al. Am J Clin Nutr 2018 ; 107 : 43-53.

Cet article a pour objectif de démontrer qu’une intervention pour allonger la durée de sommeil peut être efficace. Elle a inclus 40 personnes en bonne santé et non obèses caractérisées par une courte durée de sommeil (de 5 à 7 heures par nuit au lieu des 7 à 9 heures recommandées). Il s’agissait d’un essai randomisé contrôlé ouvert avec comme intervention la réalisation d’un entretien personnalisé de 45 minutes avec un psychologue de la santé utilisant des techniques éprouvées pour induire des changements de comportement. La durée de sommeil était mesurée objectivement sur 1 semaine par actimétrie au début de l’intervention et 1 mois plus tard.

Dans le groupe ayant réalisé l’entretien, on a observé une augmentation du temps passé dans le lit chez 86 % des participants et une augmentation de la durée de sommeil chez 50 %. En revanche, la qualité objective et subjective du sommeil s’est dégradée. Le groupe ayant bénéficié de l’intervention a également montré une baisse de sa consommation de sucres simples. Aucun autre changement anthropométrique, des paramètres cardiométaboliques ou des hormones de la faim et de la satiété n’a été observé. Les auteurs concluent qu’une intervention visant à étendre la durée de sommeil peut atteindre son objectif et qu’une telle extension du sommeil pourrait modifier les comportements alimentaires.

État des lieux sur l’évolution des habitudes de sommeil

Une durée de sommeil réduite

En parallèle des changements observés dans les habitudes alimentaires et le niveau d’activité physique dans les populations des pays développés depuis les années 1980, un autre changement est apparu dans les habitudes de vie. La durée de sommeil moyenne s’est considérablement réduite. Elle est passée de 7,5 heures par nuit en 1975 aux États-Unis à 6,5 heures par nuit en 2005. En France, l’étude Nutrinet- Santé a évalué la durée de sommeil moyenne de la population à 6,8 heures en 2015.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Diabète & Obésité.fr et bénéficiez de l'accès à une sélection d'articles !

  • Les actualités spécialisées, dédiées aux professionnels de santé
  • Les newsletters mensuelles